Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Responding to the spread of coronavirus – Message from our Managing Director

ArcelorMittal rejoint le marché des capacités

Un accord historique entre ArcelorMittal, société sidérurgique et minière, et REstore, leader européen de la gestion de la demande (qui fait désormais partie de Centrica Business Solutions), va retourner jusqu'à 150 MW sur le réseau de transport aux heures de pointe.

150MW
Retour de l'énergie au réseau de transport pendant les périodes de pointe
100%
Maîtrise des procédés industriels

Limiter l'énergie sans affecter la qualité

À l'échelle mondiale, ArcelorMittal consomme approximativement la même quantité de gaz et d'électricité que l'Autriche, ou encore 25 % de la consommation annuelle totale d'énergie du Royaume-Uni. Pour réduire les coûts croissants liés aux taxes énergétiques, aux transports et aux énergies renouvelables, ArcelorMittal a mis en place une unité commerciale interne, appelée ArcelorMittal Energy SCA, qui se concentre sur l'optimisation énergétique et le commerce d'énergie pour ses usines de fabrication à travers l'Europe.

Une approche flexible de l'énergie

En mars 2014, deux aciéries, l'une détenue par ArcelorMittal et l'autre par Aperam, producteur d'acier inoxydable, ont commencé à évaluer l'opportunité de participer au marché de la capacité.
Cela faisait suite aux avis du gouvernement avertissant que le pays risquait de connaître des pannes d'électricité au cours de l'hiver suivant. La question essentielle était de savoir s'il était possible de limiter la puissance aux machines suffisamment rapidement et suffisamment longtemps pour pouvoir bénéficier de la gestion de la demande.
ArcelorMittal ne pouvait pas permettre que l'alimentation de ses fours électriques à arc ou de ses laminoirs à chaud et à froid soit interrompue à certaines heures de la journée. De plus, les équipes d'exploitation locales craignaient que la qualité de l'acier et la livraison aux clients soient affectées si les machines étaient privées d'électricité pendant certaines périodes. Il était probable qu'ArcelorMittal ne serait pas en mesure de satisfaire à elle seule aux exigences strictes du gestionnaire de réseau de transport (GRT) en matière de participation à la gestion de la demande.

Les résultats

Les usines d'ArcelorMittal et d'Aperam ont été regroupées au sein du portefeuille de gestion de la demande de Centrica Business Solutions, qui comprend également un large éventail d'autres sites industriels détenus par différentes sociétés. Lorsque les circonstances empêchaient les usines d'ArcelorMittal de réduire la puissance, une autre société du portefeuille se substituait à elle et s'assurait que le GRT disposait à tout moment de l'énergie nécessaire.

Cette approche de mutualisation a permis à l'équipe opérationnelle locale d'ArcelorMittal de poursuivre ses activités comme si de rien n'était, tout en permettant à l'entreprise de générer des revenus en participant au marché des capacités.

"Nous ne sommes pas disponibles à 100 % à cause de la nature même du four à arc électrique, mais aux moments où les pannes deviennent possibles, nous pouvons aider le réseau avec les bonnes incitations financières."
Luis De Miguel Martinez, Directeur général, d'ArcelorMittal Energy SCA

Pourquoi Centrica Business Solutions ?

  • La technologie réduit automatiquement la consommation d'énergie et permet aux entreprises de redonner de l'électricité à leur collectivité locale au besoin 
  • Génère d'importants revenus récurrents qui peuvent être utilisés pour réduire les factures d'énergie
  • Libère de nouveaux revenus et facilite le développement des énergies renouvelables
  • Réduit l'empreinte carbone de l'industrie grâce à une gestion plus efficace de l'énergie
  • Aide à freiner le changement climatique mondial